Comment retrouver les informations de connexion à votre site Internet ?

Comment retrouver les informations de connexion à votre site Internet ?

Mon site Web ? Il y avait un mot de passe mais je sais plus où je l’ai mis”…. “L’agence a fermé et je ne sais pas où ils sont passés”…. “Je crois bien que je reçois des factures d’OVH de temps en temps mais je ne sais pas ce que c’est”. …et justement il faudrait mettre en ligne ma nouvelle adresse et mes nouveaux tarifs, tu peux m’aider ? Je n’ai pas attendu de créer Merci Fred pour rencontrer ce type de client : celui qui a perdu les clés… Il a payé quelqu’un pour faire son site Internet, puis le temps a passé et il ne se souvient de rien. Vous êtes dans ce cas ? Pas de panique, on va essayer de vous aider…  Mais avant de s’embarquer dans de grandes explications, si vous avez juste envie de résoudre le problème le plus rapidement possible, Merci Fred peut s’en charger pour vous: commandez notre prestation “J’ai perdu les clés”, en nous donnant vos coordonnées, puis on vous recontacte dès que possible pour faire le point, et on s’occupe de tout. Il suffit de cliquer sur l’image :

J’ai perdu les clés : 150€HT

Vous êtes toujours là ? C’est que vous voulez en savoir plus. Allons-y ! Pour s’occuper correctement de votre site sans risquer de tout casser, il nous faut pas mal d’informations, mais ça n’est pas la mer à boire. Petit récapitulatif :

Première étape : déterminer l’hébergeur et le registrar

La première info indispensable, c’est de savoir où se trouve votre site (l’hébergeur) et où votre nom de domaine est enregistré (le registrar). La plupart du temps c’est la même société qui joue les deux rôles, mais il est tout à fait possible d’acheter un nom de domaine quelque part et de “faire pointer” le domaine sur l’hébergement de son choix. Donc, parfois, ce sont deux prestataires diffférents. Si vous êtes perdu à ce stade, la meilleure solution est de rechercher dans vos emails ou dans vos relevés de compte : les hébergeurs gratuits ne sont pas monnaie courante, alors si votre site est en ligne depuis plus d’un semestre, vous avez forcément une facture quelque part. Sinon, c’est pas grave, il y a des outils pour se rafraîchir la mémoire. Par exemple on peut utiliser Hosting Checker.  Allez sur le site, entrez votre nom de domaine, et il vous dira où vous êtes hébergé… C’est simple, non ? Le résultat ressemble à ça :

Hosting Checker, pour savoir qui héberge un site…

Hosting Checker nous a donné le nom et l’adresse de l’hébergeur. Maintenant, il faut trouver le registrar. C’est facile : dans la capture d’écran ci-dessus, il y a une ligne qui dit “Domain Who Is: Click Here”… Faites comme indiqué : cliquez. Et vous arriverez sur une page qui vous dit où le domaine est enregistré. Comme une capture d’écran vaut mieux qu’un long discours, voici à quoi ressemble le résultat :

Tout savoir sur son registrar…

Maintenant que tout le monde sait que Merci Fred est hébergé et enregistré chez OVH, avançons. Parce que c’est bien beau de savoir tout ça, mais ce qu’on veut, c’est accéder à votre espace client. Celui de l’hébergeur ET (si ça n’est pas le même) celui du registrar. On a donc besoin de l’identifiant et du mot de passe permettant d’accéder à votre compte client…  C’est là qu’il faut re-chercher dans vos emails, et ça serait bien de trouver. Parce que sinon il va falloir téléphoner à l’hébergeur, puis au registrar (si par malchance ça n’est pas la même société),  puis leur poser la question, et ils ne voudront pas répondre, à moins que vous puissiez prouver que vous êtes bien la personne propriétaire du site… Selon les cas, cette étape paperasse et vérification peut être très simple (si les choses ont été faites correctement, et que vous êtes bien déclaré comme propriétaire légal), ou plus complexe (si le registrar est à l’étranger, ou bien si le prestataire qui a créé votre site a, par exemple, déposé le site en son nom… c’est rare parce qu’un prestataire n’a généralement pas envie d’être propriétaire du nom de domaine de ses clients ni de payer pour eux, mais on voit de tout de nos jours. Plus rien ne m’étonne…). Il ne faut pas en vouloir à ces prestataires s’ils sont méfiants : une fois connecté à votre compte client, il est possible de faire des dégâts importants, donc ils font le nécessaire pour s’assurer que n’importe qui ne peut pas leur soutirer ces informations. C’est pour votre bien ! Bref, poursuivons : à ce stade, soit dans vos emails, soit par le truchement du sympathique service client de ces admirables prestataires, on a réussi à mettre la main sur notre premier lot d’informations essentielles : l’accès au compte client de votre hébergeur et de votre registrar. Ça sert à quoi au juste de récupérer toutes ces informations ? Ça sert à plein de choses : dans ce compte client on trouve une console d’administration qui permet de savoir où se trouvent les fichiers de votre site, d’y accéder, de regarder comment ils sont faits, de voir s’il y a une base de données, quelles adresses emails ont été créées avec votre domaine… Et évidemment, on peut modifier tous ces éléments. Bref, ça commence à être intéressant pour vous rendre service. Mais l’essentiel, c’est l’accès FTP.

Le graal qu’on cherchait : les accès FTP

La raison principale pour laquelle on veut savoir où est hébergé le site n’est pas de faire connaissance avec votre hébergeur. C’est de pouvoir y accéder en FTP. FTP ? Ca veut dire File Transfer Protocol. Ca n’est pas très compliqué : c’est juste un moyen d’accéder au disque dur où se trouvent les fichiers de votre site, pour pouvoir les récupérer, les modifier, les mettre à jour. Sans l’accès FTP, on ne peut pas faire grand chose… et surtout, sans l’accès FTP il y a toute une gamme de problèmes qu’il est impossible de résoudre.

Seconde étape : mon site c’est un site WordPress ou pas ?

Oui oui, il y a des gens qui ne savent pas si leur site a été fait avec WordPress. Je ne peux pas leur en vouloir : après tout, je ne connais pas la marque des pneus qui sont sur mon scooter, ni celle de la chaudière qui me fournit l’eau chaude dans mon foyer douillet… Mais bon, même si c’est excusable de ne pas avoir cette information (et ça en dit long sur le prestataire qui vous a laissé tomber), il est assez important d’avoir la réponse à la question. Pour quelqu’un qui a l’habitude, il suffit d’aller regarder le code pour avoir la réponse en quelques instants. Et d’ailleurs, si on a réussi à se connecter à votre site en FTP on a déjà la réponse. Mais il y existe une méthode pour les nuls  gens normaux qui ont envie de savoir : https://whatcms.org/. Ce site fonctionne exactement comme Hosting Checker : vous entrez l’adresse et vous obtenez la réponse (enfin, dans presque tous les cas, parce qu’il y a des petits malins qui s’ingénient à masquer la version du CMS pour faire obstacle aux hackers…  mais bon, si la vie était simple ça se saurait, non ? Et d’ailleurs on ne serait pas là à chercher vos identifiants…) :

Merci Fred, fièrement propulsé par WordPress

Bon, c’est pas mal : on sait

  • Qui vous héberge
  • Qui gère votre nom de domaine
  • Comment accéder à vos fichiers (et à votre base de données si votre site en utilise une)

Maintenant, il ne reste plus qu’à trouver les infos pour se connecter au back-office de votre site WordPress… Vous ne savez pas ce qu’est un back-office ? Ni que WordPress a un back-office ? C’est pas grave, on verra ça plus tard. Faites confiance à Merci Fred.

Troisième étape : accéder à WordPress

Pour accéder au back-office de WordPress il nous faut

  • Un identifiant
  • Un mot de passe

Vous êtes certain que vous n’avez pas ces infos quelque part ? Vous ne pouvez vraiment vraiment vraiment pas demander à la personne qui les a ? Tout n’est pas perdu. Merci Fred peut vous aider. En effet, les identifiants sont stockés dans la base de données (WordPress fonctionne avec une base de données), et si on peut accéder à la base de données, on peut y trouver :

  • L’adresse email de l’administrateur du site
  • Son mot de passe, sous forme cryptée donc indéchiffrable. Hahaha Hihihi ! Mais comment on va faire alors ?

C’est beaucoup plus long à expliquer qu’à réaliser, mais si vous voulez tout savoir, il y a un très bon exposé sur le site WP pour les Nuls , intitulé “Comment changer un mot de passe WordPress dans phpMyAdmin ?“… La chose à retenir c’est que voilà, une fois qu’on a accès à la base de données, on peut reprendre le contrôle de votre site WordPress. A première vue, ça peut paraître un peu léger en termes de sécurité qu’on puisse ainsi modifier des données aussi sensibles, mais pour accéder à votre base de données, il faut avoir les identifiants de votre hébergeur, puis ceux de la base de données… des informations que l’hébergeur ne donnera pas à n’importe qui, comme on l’a déjà écrit un peu plus haut. Voilà. Maintenant, on a tout ce qu’il nous faut pour gérer votre site. Enfin, presque. Parce que des fois….

Dernière étape : les numéros de série

Oui, très souvent, un site WordPress est fabriqué avec un thème ou des plugins payants, ou bien connecté à un ou plusieurs services externes (sauvegarde, Google Analytics, emailing, CRM, solution de paiement, etc…)… Et chacun de ces éléments possède, à son tour des identifiants et mots de passe, ou bien des numéros de série. Il peut donc être nécessaire, là aussi, de contacter les différents prestataires et services, afin de récupérer les informations requises. Puis après, c’est fini ! Comme on vous le disait au début de cet article, si ça vous paraît insurmontable de récupérer toutes ces informations, Merci Fred peut s’en occuper (on aura besoin de votre aide tout de même, ne serait-ce que pour montrer patte blanche et prouver qu’on travaille bien pour vous). Pour ça, allez dans la boutique, et achetez la prestation “J’ai perdu les clés” (n’oubliez pas de nous donner vos coordonnées). Puis on vous rappelle et on s’occupe de tout !

J’ai perdu les clés : 150€HT